Partagez cette page sur les réseaux sociaux

L’agneau de Pâques : la tradition a du bon

le 1 avril 2021

Depuis quelques jours, c’est l’effervescence à la ferme de la Cacheterie à Fleury-la-forêt. Les agneaux nés à Noël dernier chez les Follet, sont prêts à être dégustés pour Pâques. 

“C’est une grosse période pour nous” admet Nathalie Follet, à la tête de l’exploitation avec son mari Christian. “Les commandes par téléphone affluent et le magasin de la ferme ne va pas désemplir samedi.” C’est tous les ans comme ça depuis 20 ans. Malgré les changements de mœurs, l’agneau reste encore une pièce de premier choix dans l’élaboration du menu de Pâques.

Un spectacle réjouissant

À la ferme de la Cacheterie, c’est surtout Christian Follet qui s’occupe des 89 brebis de la ferme. Berger dans l’âme, il met un point d’honneur à faire découvrir son élevage : “Toutes les brebis, principalement des races “îles de France” et “Suffolk”, sont issues de notre élevage. Seuls les béliers viennent de l’extérieur.” L’agnelage a lieu à deux périodes de l’année, en décembre (pour les agneaux de Pâques) et en mars. « C’est la période de l’année que je préfère. Chaque naissance est comme un petit miracle. J’aime voir ma bergerie se remplir. Les agneaux qui courent partout est toujours un spectacle réjouissant. C’est ce qui me manquera le plus quand je prendrai ma retraite. »

Des brebis nourries à l’herbe

Après avoir passé l’hiver en bergerie, à déguster de l’herbe et du foin de luzerne, des fanes de pois et des compléments minéraux, la joyeuse troupe retrouve la bonne herbe du printemps début avril. ” Notre élevage est principalement nourri au pâturage. L’herbe est un aliment riche, meilleur que le foin. L’herbe abondante de Normandie permet de nourrir les bêtes le plus longtemps possible et donne une chair excellente. En principe la semaine prochaine, elles vont quitter la bergerie pour retrouver les hectares de plaines et de prairies qui leurs sont destinées. “

La ferme de la Cacheterie, c’est aussi…

… des poules, des asperges et des chambres d’hôtes !

Le fils de la maison, Quentin, ne reprendra pas le troupeau de ses parents à leur départ en retraite, prévu pour bientôt. Depuis qu’il a rejoint l’exploitation familiale en 2013, il s’est lancé dans la culture d’asperges. Il bichonne ce délicieux légume qui va bientôt pointer le bout de sa tête. « En principe, nous commençons à les ramasser demain vendredi. On dit que la saison des asperges s’étend de Pâques à la Saint-Jean. »
L’exploitation des Follet, c’est aussi 5000 poules pondeuses élevées en plein air avec un cahier des charges biologique. Et 5 chambres d’hôtes construites avec des matériaux écologiques : bois, paille, torchis, terre. Un choix de plus en plus assumé sur cette exploitation à l’origine conventionnelle.

Où les trouver ?

Sur leur page du site “C’est fait dans l’Eure”
Mais aussi à la ferme de la Cacheterie tous les samedis matins pour acheter leurs produits.

Dès le mardi 6 avril, le magasin sera ouvert du lundi au jeudi de 14h30 à 18h30. Le vendredi et le samedi de 9h30 à 12h00 puis de 14h à 18h30 et le dimanche de 9h30 à 12h.

Ferme de la Cacheterie
La Boulaye
27480 Fleury la Forêt

02 32 48 01 26
06 75 35 37 17
follet.christian@yahoo.fr
ferme-cacheterie.com

Suivez notre actualité

S'inscrire

Inscrivez-vous à notre newsletter !