Partagez cette page sur les réseaux sociaux

Quand je serai grand(e), je veux être agriculteur(trice)

le 20 mai 2021

Elisa a 16 ans, Lucas en a 19, et ils savent déjà depuis longtemps que leur vie sera dans l’agriculture. Pourquoi ont-ils choisi ce métier ? Comment ont réagi leurs parents ? Leurs formations ? Leurs rêves ? Témoignage d’une jeunesse confiante et motivée !

« Je participe aux moissons depuis l’âge de 12 ans »

Lucas, 19 ans, en terminale au CFA du Neubourg

« Ma famille n’a aucun lien avec l’agriculture. Ma mère est aide-soignante et mon père dans l’industrie. Mais depuis mon enfance, je vais chez la voisine qui a une petite exploitation agricole. Après avoir regardé les tracteurs avec envie, j’ai commencé à proposer mon aide pour les moissons. J’avais 12 ans environ. Au début, c’était de temps en temps et après tout le temps ! »

“Mes parents n’ont pas été surpris…”

« Dès la 3ème, je suis parti en section agricole et bien sûr, mes parents n’ont pas du tout été surpris ! C’était une évidence. J’ai passé mon brevet professionnel et après un mois de lycée, j’ai préféré trouver un maître d’apprentissage pour poursuivre en alternance. Blé, orge, colza, lin, betterave, lupin, soja… Depuis trois ans, je travaille dans une exploitation uniquement céréalière. L’agronomie, les sols, les cultures : c’est ce que je préfère.

Deux BTS pour être prêt à s’installer

« Après le bac, je vais poursuivre en BTS Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise. Il y a beaucoup de gestion, c’est pour pouvoir s’installer. D’ailleurs, pour mettre toutes les chances de mon côté, j’envisage aussi de faire un second BTS, sur un an, afin d’avoir une spécialisation technique dans les cultures. Car dans 15 ans, j’aimerai avoir mon exploitation. Je sais que cela ne va pas être facile, il faudra tout acheter. Mais qui ne tente rien n’a rien ! »

« J’ai failli baisser les bras car je ne trouvais pas de maître d’apprentissage »

Elisa, 16 ans, en seconde au CFA du Neubourg

« Je sais que je veux travailler dans l’agriculture depuis la classe de 4e. Mes grands-parents ont toujours eu des animaux même s’ils n’étaient pas du tout agriculteurs. Depuis toute petite, je me suis occupée des canards, des lapins, des moutons…, je suis montée à cheval, j’ai fait du tracteur. D’ailleurs, j’adore les grands engins et le bricolage ! »

Des stages qui confirment son choix

« Au collège, j’ai fait deux stages dans des fermes. Cela a confirmé mon envie de devenir agricultrice. J’ai choisi de partir en apprentissage car l’école classique ne me convient pas du tout. Mes parents ont été un peu surpris mais ils m’ont carrément soutenu. Surtout quand je ne trouvais pas de maître d’apprentissage. J’ai eu énormément de refus. J’ai failli baisser les bras et mes parents se sont accrochés. Ils m’ont trouvé une ferme en polyculture-élevage à 25 km de chez nous. »

Elisa veut élever des vaches normandes

« Je vais passer mon bac Conduite et Gestion agricole et après, je ferai un BTS Production animale. J’aimerai également pouvoir inséminer moi-même les vaches donc je voudrais aussi obtenir le CS Lait. En fait, mon objectif est d’élever des vaches normandes pour la viande. Je suis normande alors je veux des vaches normandes ! Mon rêve, et mon but, est vraiment d’avoir ma propre exploitation même si au début, il faudra peut-être que je sois salariée. »

Suivez notre actualité

S'inscrire

Inscrivez-vous à notre newsletter !